Que ton alimentation soit ta première médecine
Avez-vous déjà entendu ce dicton ancien: “Que ton alimentation soit ta première médecine”? C’est un sage dicton d’Hippocrate, l’ancien médecin grec, à l’origine du serment d’Hippocrate contracté par les médecins. Curieusement, alors que les médecins modernes reconnaissent la contribution d’Hippocrate à la médecine sous forme de serment, l’idée que notre nourriture peut être notre médecine n’est généralement pas incluse dans la pratique de la médecine moderne.

Les rythmes de vie accélérés de nos sociétés modernes incitent aujourd’hui à la consommation d’une nourriture rapide, réchauffée au micro-ondes, déjà préparée et prête à l’emploi.
Graisses, sucres, adjuvants et colorants, pesticides, sont plus présents que jamais dans les alimentations et les pathologies se multiplient : obésités, diabètes, anorexies, boulimies, cancers, dépressions, maladies d’Alzheimer et Parkinson, troubles cardio-vasculaires, troubles gastriques.

La bonne nouvelle est que les aliments sont toujours des «médicaments» et que les aliments que vous mangez peuvent avoir une incidence positive sur votre santé. Si vous souhaitez incorporer plus d’herbes et d’aliments de guérison dans votre alimentation, voici quelques conseils qui peuvent vous aider.

Herbes

Le pouvoir de guérison de diverses herbes est de plus en plus reconnu et accepté. Voici quelques-unes des herbes les plus facilement disponibles que vous pouvez ajouter à vos aliments pour renforcer leur pouvoir de guérison.

* Le gingembre est un remède efficace contre les nausées et possède des propriétés antibactériennes importantes. La racine fraîche, tranchée ou coupée en dés, peut être ajoutée aux sautés, elle peut être confite et mangée à la main.

* L’origan, une herbe savoureuse lorsqu’il est ajouté à une pizza, à des spaghettis, etc., est considéré comme un antioxydant. Les antioxydants aident à éponger les «radicaux libres» dans l’organisme, qui sont des sous-produits des processus métaboliques de l’organisme. Les radicaux libres sont impliqués dans le développement de l’arthrite et d’autres états inflammatoires. Donc, saupoudrez cette herbe sur les plats réguliers qui sont de saveur italienne ou grecque.

* Le romarin est une autre herbe antioxydante, et peut aider à améliorer la mémoire et à prévenir la cataracte. Cela pourrait même aider à prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Le romarin est très bon lorsqu’il est utilisé dans des marinades à base de viande et saupoudré sur des plats comme la pizza, la focaccia ou les pâtes.

* Le curcuma est couramment trouvé dans les currys indiens. Il a une couleur jaunâtre et une saveur terreuse. On dit qu’il aide à réduire la douleur et l’inflammation causées par l’arthrite. Le curcuma peut être ajouté dans les soupes et les ragoûts, les caris, les sautés et autres plats.

Nourriture

Une véritable prise de conscience doit être prise et réfléchie pour vous permettre la transition et le passage définitif à une alimentation convenant à vos envies, votre éthique, votre organisme et votre mode de vie. Le premier choix est avant tout de se donner un temps pour s’informer et se faire conseiller par des professionnels.
La frustration et le sentiment de devoir, pour être en bonne santé, se priver de ce que l’on aime sont des obstacles majeurs. Or les goûts et les saveurs sont infinies, et un changement de nos habitudes, une réduction des graisses et des sucres, peuvent aussi nous entraîner vers un autre réel plaisir de manger au quotidien, une sensation physique de bien-être nouvelle et insoupçonnée.
La qualité du sommeil, l’équilibre psychique et physique et l’énergie retrouvée qui découlent d’une bonne alimentation, seront aussi de précieux alliés dans ce changement.

Le changement d’alimentation vers l’équilibre et les produits sains peut vous faire découvrir de nouvelles céréales et légumineuses, de nouvelles saveurs, de nouvelles odeurs et de nouvelles compositions dans vos assiettes.
En réduisant votre quantité de viande et de produits laitiers, dont la surconsommation a un coût tant pour votre santé, que pour votre budget et pour la planète aussi, nous pouvons également trouver les moyens matériels d’assumer de nouveaux choix d’alimentation biologique et locale. Il y a là l’occasion de retrouver le goût authentique et sain des légumes et des fruits issus de l’agro-écologie, d’être surpris par de nouvelles saveurs, pour évoluer dans une cuisine créative, savoureuse et énergisante.

Manger pour vivre et non vivre pour manger

La nourriture que vous mangez – pas seulement les herbes que vous y mettez – peut aussi aider à guérir. Voici quelques suggestions.

* L’ail est un puissant moyen de prévention du rhume et de la grippe et possède des propriétés antifongiques et antimicrobiennes. Vous pouvez faire de la sauce à l’ail pour les pâtes, l’ajouter aux soupes et préparer de nombreux repas autour de cet aliment simple.

* Les oignons sont comme l’ail dans leurs propriétés bénéfiques. Ils sont peut-être encore plus polyvalents. ils peuvent être transformés en un plat ou ajoutés à d’autres aliments.

* Les baies sont connues pour leur pouvoir antioxydant. Ajoutez des baies aux salades ou mangez-les à la volée. Vous pouvez également les congeler et les mélanger à des smoothies fait maison.

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.